Quand vous perdez (vous ai-je dit que j'étais désordonnée !) une petite vingtaine de kilos, vous flottez dans la plupart de vos vêtements.

Quatre solutions:

- vous achetez  du neuf,

- vous sortez vos vieilleries (du temps où vous étiez plus mince),

- vous modifiez l'existant,

- vous plongez dans votre stock de tissus, et vous vous installez devant la machine à coudre.

Cinquième solution: vous combinez les quatre premières!

J'ai opté pour la cinquième :

-1) Quelques pantalons les derniers jours de soldes chez Jacqueline Riu et Camaîeu, des basiques indémodables.

-2) Mon ensemble Kenzo  à grosses fleurs. J'en  étais malade d'avoir payé aussi cher ce tissu, mais ce fut une réussite, je l'ai beaucoup porté et le reporte avec plaisir, quoique!! une taille en dessous et ce serait parfait. Non Madame, je ne m'adapterais pas à l'ensemble, nous cohabiterons, un point c'est tout.

- Mon ensemble "zèbre", tissu acheté une bouchée de pain, chez Toto.

-3) J'ai passé un ruban ou un fil élastique, à la taille de quelques jupes et pantalons qui serraient un peu et qui flottent maintenant.

- ET .............. Je confectionne sans relâche!

La preuve N° 1

ensemble_1

La petite veste est issue d'un  Dania Couture de 2003 et la jupe d'un patron Burda encore plus ancien

et voilà

l_ensemble_port_

Avouez que j'ai fait un gros effort pour me photographier: 2 secondes c'est un peu court pour le retardateur et 10 c'est drôlement long! D'autant que je suis plus habituée aux clichés radiologiques, que photographiques. Je retenais donc ma respiration, j'étais dans un état proche de l'apoplexie! Pour me détendre, je gesticulais devant l'objectif et faisais des mimiques.

Preuve N°2 La baroudeuse

chemise_saharienne

 

jupe_saharienne

et en photo

saharienne

J'ai encore des tissus qui ne demandent qu'à se transformer, mais j'attends le déclic, et puis j'ai des choses urgents à terminer!