Je vous ai délaissés, mais c'est pour la bonne cause : MOI. Eh oui, tout arrive, j'ai décidé de m'occuper en priorité de moi, de ma petite personne et je vous jure, ça prend du temps, surtout que je ne me rappelle plus la dernière fois que ça m'était arrivé; je veux dire consciemment. Bien sur je me faisais parfois plaisir, mais il fallait que ça plaise aussi aux autres!

Donc, après avoir consulté un médecin nutritionniste, un peu psy sur les bords, je me suis rendue compte que ma philosophie de "bienveillance" (qui revient à la mode !) me bouffait de l'intérieur, j'essayais de faire plaisir aux autres mais ça me pesait et ça se ressentait, donc plus personne n'était content! Ni les autres ni moi.

J'étais au bord de l'obésité réelle (je l'avais dépassé!) à force de vouloir être forte mentalement. On m'a conseillé un livre : "Cessez d'être gentil soyez vrai". Je me suis planté en achetant le CD au lieu du bouquin (radin on nait, radin on reste!!) je l'ai écouté en diagonale, mais j'en ai retiré quelque chose de fondamental pour moi: ne pas dire oui, quand je pense non. La première fois ce fut très difficile, j'en étais honteuse, Oh la méchante qui refuse! Mais j'ai tenu bon. J'étais fière de moi. Je n'ai pas tout à fait passé ce cap, mais je persévère et j'entame un autre challenge: perdre du poids.

L'obsession de mon cardiologue : l' IMC (indice de masse corporelle) elle était à 33,**, Il y a 40 ans elle était à 18! C'est dire le chemin parcouru; de "pas assez" à "trop"! Avec quand même un long passage à 23/25. Et c'est là que je veux revenir, je suis en chemin, je suis à 29, je viens de quitter l'obésité, pour le surpoids.

Le plus spectaculaire est maintenant derrière moi, J'ai minci, mes jambes sont désenflées, je marche mieux et plus et j'ai la pêche. Reste un petit problème, les multiples retouches de mes vêtements!!

J'ai terminé mon petit ensemble gris à rayures, je précise bien GRIS car sur la photo, ce n'est pas tout à fait ça

veste_courte

Pour la veste, j'avais prévu le coup, c'est une veste bord à bord, et selon le gabarit du mannequin, la chaînette et plus ou moins tendue.

Mais pour la jupe, le feuilleton est en cours.

Je confectionne la jupe, à ma taille d'été, je l'enfile et je m'assois déconfite devant la machine à coudre. Mon mari qui passe à ce moment me dit :

- Ca ne va pas?

- Non elle est trop large! Il faut la reprendre.

- Ce n'est pas grave, c'est peut-être toi qui va reprendre!!!

C'était sans aucun doute, de l'humour; Mais il ne m'a pas fait rire.

J'ai retaillé la jupe, et là, .................................trop serrante!!

J'ai donc suivi les conseils de mon mari, je me suis adaptée à la jupe!!

Mais l'histoire se répète : La jupe est trop large.

Avant de tout recommencer, j'ai glissé un élastique rond pas trop gros à la taille, sur les côtés entre la couture de la parementure et la couture fantaisie. Je mets le pull ou le chemisier dans la jupe, et..........

A bientôt pour la suite des évènements.