Non de la fraicheur! de la douceur!

Faisons contre fortune bon coeur.

Comme une vieille enfant que je suis restée, ce que je ne peux changer, je le fais mien.

Dans le jardin, prés du coin bonzaïs, bien à l'abri du vent, se nichent les hortensias; nous avons toujours eu des hortensias dans le jardin.

Dans notre première demeure, ils cachaient la cuve à fuel; cruel destin pensez-vous? Soyez sans craintes, je n'ai jamais su si c'était les fuites du combustible qui, mélangées à la terre, leur donnaient cette jolie teinte mauve, ils étaient magnifiques, des têtes de 20 cm de diamètre et formaient une haie haute d'environ 1,50 m. J'en faisais des bouquets secs qui me duraient tout l'hiver.

Dernièrement, je suis passée devant cette maison, peu de changement: les menuiseries sont maintenant en plastique, mais la porte épaisse, avec sa vitre protégée par une grille en fer forgé est toujours en place. Les hortensias ont disparu: trop vieux? ou besoin impérieux de changer le décor chez les nouveaux occupants? Je ne sais pas, je ne le saurai jamais.

En tout cas "mes" hortensias, plus petits, plus bas que ceux d'autrefois, égaient l'espace entre la véranda et la collection de bonzaïs. Ils profitent bien de cette ambiance humide. Regardez-les, ne vous mettent-ils pas du baume au coeur à paraître ainsi  frais et roses dans la grisaille de ce début juillet?

hortensia

Pour vous prouvez que cet amour des hortensias n'est pas une passade, un allibi monté de toutes pièces pour vous "tenir la jambe" ou vous "tenir en haleine" Voyez ce que je brodais dans les années 90?

brodhortensia_

Déjà des hortensias, déjà le goût des petits points qui fatiguent les yeux.

Non je n'ai pas changééé!! (pour être pire ce n'est pas la peine!!!)

à bientôt